Si vous souhaitez réaliser une levée des fonds pour votre entreprise, votre pitch deck est un élément clé indispensable à la réussite de cette dernière. Un bon argumentaire suscite l’intérêt des investisseurs potentiels et les amènera à s’engager plus loin dans la conversation.

Dans cet article, nous allons vous donner les clés pour réussir votre pitch deck tant au niveau visuel qu’au travers de son contenu. Pour cela, nous avons mis à profit des connaissances communes, mais nous avons également fait appel à l’expertise de M. Florent Viannay, agent des startups au BIC Innov’up, que nous remercions par ailleurs pour sa participation à la rédaction de cet article. L’objectif est de vous proposer un article complet qui fournit une formule simple et qui fonctionne tout en nous appuyant sur un cas pratique que nous avons imaginé pour l’entreprise fictionnelle “Weight Link”.

Présentation et proposition de valeur (Diapositive 1)

Côté technique :

Les investisseurs reçoivent ou voient beaucoup (trop) de decks. L’objectif de votre slide de couverture est clair : susciter l’intérêt et donner envie d’en savoir plus.

Côté communication et visuel :

Cette première diapositive doit refléter votre identité (encore plus que les autres) car c’est la première, qui marquera l’esprit du jury et lui permettra de se faire une première impression de votre entreprise. Pour une bonne première impression, faites beau, épuré et clair. Inutile de surcharger votre diapositive d’informations : votre nom, votre logo et un slogan doivent suffire à vous identifier.

Pour le slogan, essayer de faire une véritable proposition de valeur ! Cela correspond à une rapide présentation en une phrase de votre entreprise et de la valeur que vous fournissez à vos clients. Pour cela, faites court et simple. Une excellente manière de penser à cette diapositive est de l’imaginer comme un tweet : décrivez votre proposition de valeur en 140 caractère d’une manière que même vos parents puissent comprendre ce que vous faites.

Soyez très prudent si vous souhaitez vous comparez à une entreprise bien connue : “nous sommes le AirBnb des animaux de compagnie” ou “nous sommes le Netflix des jeux vidéos”. Cela peut fonctionner, mais cela a déjà été beaucoup (trop ?) utilisé. Veillez à vous assurer que la comparaison soit logique et ne soit pas utilisé pour signifier un potentiel de croissance.

Le problème (Diapositives 2 à 4)

Côté technique :

Votre entreprise ou votre projet répond à un besoin. Celui-ci doit être clairement identifiable par les investisseurs potentiels. L’objectif est donc de mettre en exergue une situation de souffrance ou de manque vécue par le client ou l’utilisateur. Il est essentiel de présenter le contexte de la manière la plus simple et objective possible, le tout appuyé par des données concrètes. Le mieux étant que l’investisseur se sente lui-même concerné par la problématique.  

Côté communication et visuel :

Dans notre cas, nous avons deux problèmes distincts car nous avons deux cibles distinctes (les sportifs et les sédentaires). En séparant les deux problèmes, on éclaircit les diapositives et on permet au jury de bien voir la césure entre les deux cas (avec notamment la couleur complémentaire des motifs).

Idéalement, essayez de raconter une histoire pertinente lorsque vous définissez le problème. Plus vous rendrez le problème réel, plus le jury comprendra votre entreprise et vos objectifs.

La solution (Diapositives 5 à 8)

Côté technique :

Une fois le contexte posé, présentez la solution que vous avez développée et qui répondra aux problématiques mises en avant. L’objectif est de présenter un aperçu complet de votre produit ou de votre service en deux ou trois slides maximum.

Le caractère innovant et votre création de valeur doivent transpirer dans ce condensé descriptif. Soyez précis, concis et n’oubliez pas d’inclure des visuels. Trouvez le juste équilibre entre la simplicité de la description de votre solution et le caractère innovant ayant nécessité de la R&D. Un investisseur ne sera pas forcément initié à votre secteur d’activité et il faut que votre solution soit aussi compréhensible qu’attractive.

Côté communication et visuel :

Une image vaut mille mots, privilégiez les jeux de pictogrammes, les schémas clairs, les images, les captures d’écrans pour montrer votre produit. La solution doit rester concise et compréhensive et claire. L’objectif est réussi si vous êtes parvenus à rendre la chose assez simple pour que vos parents ou votre grand-mère eux-mêmes puissent comprendre votre solution.

Dans notre exemple, nous avons divisé cette partie en trois diapositives : la première montre le produit en lui-même, la deuxième explique le fonctionnement par un schéma rapide, la troisième permet de montrer l’intérêt de la solution et comment elle résout les problèmes. On reste dans la logique de la solution et on explique pourquoi elle a du sens tout en restant dans la logique de votre présentation en allant du plus large (votre produit) au plus précis (ses atouts).

L'équipe (Diapositives 9 et 10)

Côté technique :

Un investisseur mise avant tout sur une équipe, un potentiel humain. Montrez que vous êtes les individus de la situation et que vous serez capable de mener l’entreprise ou le projet à bon port. Mettez en exergue la complémentarité des profils, les points d’expertises et la répartition du capital. Soyez concis afin de ne pas brouiller les informations principales. Inutile par exemple de détailler tout votre CV !

Côté communication et visuel :

Pour parler de l’équipe, pensez à vous mettre en image. Une photo de vous et de votre équipe permet d’humaniser le projet, de le rendre plus concret.

Dans notre exemple, nous avons imaginé une équipe de trois personnes : un CEO sportif qui connait le domaine du sport, un développeur qui est à l’aise avec la technologie bluetooth qui est utilisée dans le produit pour faire perdre du poids à distance et un designer qui a déjà eu l’occasion de travailler pour une application dans le domaine sportif. Il est important de noter également les parts que chacun possède dans la société. Pour bien symboliser les trois personnalités, nous avons misés sur une présentation en colonnes qui permet une lecture rapide. La présence de puces oblige à être succinct et à mettre en exergue l’essentiel.

Le marché (Diapositives 11 à 13)

Côté technique :

Une solution innovante c’est bien, s’il y a un marché c’est mieux ! Présentez ici votre marché, ses contours et son potentiel. L’objectif est d’être précis et stratégique sur les données que vous manipulez. Montrez des chiffres globaux pour donner une ampleur à votre marché, mais aussi des chiffres qui vont présenter votre marché à court terme. L’investisseur pourra ainsi se faire une idée de votre roadmap commerciale et des étapes à venir.

C’est aussi le moment de parler de vos concurrents, qu’ils soient directs ou indirects. Présentez les choses de manière simple et lisible pour que l’investisseur puisse voir rapidement où se situent vos avantages concurrentiels.

Côté communication et visuel :

Dans notre exemple, nous avons mis en exergue le nombre de sportifs. Étant donné qu’ils sont essentiels au bon fonctionnement de l’application, il faut qu’ils puissent être assez nombreux.

Nous avons également mis en avant des chiffres que nous avons réalisés pour montrer que 85% des personnes que nous avons interrogées sont prêtes à utiliser ce patch, montrant ainsi une certaine maturité du marché. Nous restons dans la charte graphique avec des bulles de couleurs, faisant ainsi un rappel au logo tout en permettant d’identifier facilement les différents chiffres mis en avant.

A cela, nous avons également rajouté une slide avec un tableau simple qui permet de voir en un clin d’oeil comment Weight Link se démarque de ses concurrents.

Business Model (Diapositives 14 et 15)

Côté technique :

L’étape du business model est trop souvent négligée par les startups. Pour autant, il s’agit d’un élément essentiel pour un investisseur. Comment gagnez-vous de l’argent ? Par quel process ? Qui paye ? Soyez complets et clairs.

Côté communication et visuel :

Dans cette diapositive, on parle chiffres, alors on reste clairs, directs et précis ! Chaque carré correspond à un tarif et permet d’identifier facilement la façon dont l’argent pourra rentrer dans l’entreprise Weight Link.

Stratégie d’accès au marché (Diapositives 16 et 17)

Côté technique :

La présentation de votre démarche commerciale et marketing a un double objectif. Le premier est de montrer à l’investisseur par quels (bons) moyens vous allez déployer vos efforts de vente et de notoriété. Montrez que vous avez anticipé et prévu ces éléments. Le deuxième est de mettre en évidence les coûts que cela représente afin de mettre en exergue le besoin de lever des fonds.

Côté communication et visuel :

Dans notre exemple, nous avons séparé la diapositive en deux étant donné que nous avons deux types de cibles et que chacun peut être touché différemment. Pour cela, le produit a été présenté lors d’évènements sportifs, des campagnes ont été mises en place et des partenariats forts ont été créés…tout cela, permet de légitimer votre solution et votre demande de financement.

On continue à conserver la charte graphique avec une idée de complétion des couleurs (jaune / noir et noir / jaune) avec laquelle nous jouons depuis le début. Cela permet de mieux appuyer la dualité sportifs / sédentaires. Remarquez que la plupart du texte apparaît en blanc. En effet, la police jaune sur noir ne ressort pas toujours très bien et il vaut mieux privilégier cela pour des éléments concis tels que les titres.

Prévisionnel financier (Diapositives 18 et 19)

Côté technique :

Vous ne pourrez mettre que peu de données relatives à vos prévisions financières sur votre deck. Présentez les métriques les plus stratégiques à votre activité et les inévitables chiffres d’affaires et résultats. Vos données doivent être à la fois ambitieuses et réalistes, soyez stratégiques !

Côté communication et visuel :

Evitez les graphiques illisibles. Préférez les chiffres clés et des graphiques clairs.

Dans notre cas, nous avons préférés les graphiques à bâtons avec seulement la mise en avant des chiffres clés en fonction de chaque année et une phrase impactante : le fameux “équilibre” de l’entreprise.

Roadmap (Diapositive 20 à 22)

Côté technique :

Terminez votre deck par une roadmap sérieuse et claire. L’objectif est de démontrer à l’investisseur qu’il s’agit du moment pour lui pour investir dans votre entreprise. Incluez les principales étapes en matière d’évolution du produit, de commercialisation et de capitalisation. Vous pouvez également ajouter d’autres métriques si votre activité le justifie (exemple : nombre de followers).

Côté communication et visuel :

Enfin, il est temps de demander votre financement ! C’est bien la raison pour laquelle vous faites ce pitch deck n’est-ce pas ?

Dans notre cas, nous avons choisi de dérisquer le projet tout en indiquant les prochaines étapes et ce à quoi servira cette levée de fonds tout en introduisant le fait qu’il ne s’agit que d’une première levée de fond et qu’une deuxième est prévue en 2019.

Dans un premier temps, nous avons créé une roadmap très visuelle qui permet de voir les différents jalons qui se sont passés ou qui vont arriver.

Dans un deuxième temps, pour donner un effet  d’annonce, nous avons choisi de faire un effet “banderole” ou “surligner” qui apparaît en premier et permet de délivrer le message principal. Les autres informations étant plus annexes, nous les avons distillées par le biais de puces afin de rester visuel et concis.

Remerciement et contact (Diapositive 23)

Cela peut sembler simple et pourtant certains fondateurs oublient d’inclure leur information de contact dans leur pitchdeck. Si vous avez déjà des réseaux-sociaux, pensez à les ajouter également afin de fournir une preuve de légitimité sociale.

Dernier conseil pour terminer cet article. Votre pitch deck doit pouvoir se suffire à lui-même sans votre intervention. Il sera toujours meilleur quand vous le présenterez, mais il doit également être en mesure de raconter une partie de votre histoire sans que vous soyez là pour la dire. Pensez au jury et aux investisseurs qui auront peut-être envie de revoir votre pitch deck quand vous aurez terminé votre présentation.

Si vous souhaitez vous inspirez plus largement du pitch deck que nous avons réalisé pour l’article, vous pouvez télécharger sa version pdf ici.

Laisser un commentaire